Mosuos – Les femmes ne vivent pas avec leurs maris

Entre Shangri-La et le Lac Lugu, le choix n’était pas si simple au départ.
On entend pratiquement que parler de Shangri-La (Horizons perdus), la ville imaginaire du bouquin de James Hilton tout au nord du Yunnan, à près de 4000m d’altitude à la frontière du Tibet.
Sauf que comme beaucoup de villes touristiques de Chine, le tourisme en a crée un lieu dépourvu de toute âme.
C’est donc le Lac Lugu dont j’ai eu beaucoup d’échos que j’ai choisi de visiter durant 3 belles journées. On entend parler de la sérénité du lieu et de la minorité atypique qui vit là-bas : les Mosuos.

Les mosuos sont un sous-groupe de la minorité ethnique des Naxi, qu’on retrouve essentiellement dans le Nord du Yunnan voire dans le Sichuan où je me suis rendue, entre Lijiang et le Lac Lugu.
Ils sont connus pour être parmi les derniers pratiquants de la société matriarcale au monde, où l’homme ne vit pas avec la mère de ses enfants, ni ses enfants, car c’est la femme qui a le monopole entier de la gestion familiale : tout se transmet par les femmes, du nom de famille, jusqu’aux biens.
Les hommes viennent voir leurs femmes à la tombée de la nuit et repartent ensuite au petit matin.
Avec Aulde, on s’est posé beaucoup de questions « mais du coup ils ne sont pas jaloux? Ca veut dire que la jalousie n’est pas innée mais engendrée par un genre de société? » Moi qui croyait que la jalousie était un sentiment universel … Me voilà déboussolée..
« Et s’ils s’avèrent qu’ils sont jaloux, ou qu’ils veulent juste vivre ensembles ils font comment ? » Et « comment savoir qui est le père des enfants? Il doit y avoir beaucoup de consanguins » « la femme élève seule plein d’enfants du coup, c’est bizarre… »

En fait, ce que la plupart des touristes croient à tort (et que j’ai lu sur un blog), c’est que les femmes ne se marient pas et ont autant d’amants qu’elles le souhaitent. « nous ne sommes pas des prostituées non plus » a rétorqué, un brin outrée, une Mosuo à qui on demandait comment s’assurer qu’il n’y avait pas de consanguinité dans le lot…
Non, la réalité est bien plus vertueuse, puisqu’une fois la relation établie, il y a bien un mariage qui scelle la relation des deux amoureux : l’Azhu (l’homme) et l’Axia (la femme).
Dans le rare cas d’un mariage Azhu, il y a co-résidence et l’homme vit chez la femme, avec toute la famille (je ne me souviens pas avoir lu qu’ils vivaient seuls tous les deux néanmoins).
Seulement, dans le cas beaucoup plus fréquent d’un mariage Axia, l’homme ne vit pas avec sa femme, et ne peut effectivement que la voir à la tombée de la nuit, pour repartir au petit matin.
Et où va t-il ? Et bien il rentre chez sa famille à lui, et s’occupe des enfants de ses soeurs, sous la tutelle de sa mère, la Grand-mère toute puissante des lieux. Ce sont donc les oncles qui jouent le rôle de père si on veut faire une comparaison incomparable à nos sociétés.
Ce système peut être différent selon qu’il n’existe pas de frères (le mari viendra sûrement vivre chez sa femme) ou qu’il n’y ait pas de filles dans la famille (l’inverse pourrait peut être se produire).
Mais alors n’est-ce pas un peu gênant pour le couple de se voir dans un endroit aussi habité ? En fait, la femme, à partir de ses 13 ans, n’a plus le droit d’habiter au cœur du foyer et possède une chambre isolée mais d’autre part, elle se met d’accord avec son amoureux voire mari d’un « signal codifié » lorsqu’il viendra la voir : de ce fait, ils peuvent se voir avec plus d’intimité, et cela évite les mauvaises surprises (on s’est aussi posé la question.. qui sait qui peut débarquer dans sa chambre…) !

Mais, pourquoi fonctionner d’une telle manière ? Ce mode de vie peut paraître très surprenant et « contre-nature ». Or en réalité, il est socialement très intelligent, et possède beaucoup d’avantages : l’objectif d’un mariage ici n’est pas de se créer un foyer où (sur)vivre ensembles, mais uniquement de témoigner son amour, sans forcément se promettre fidélité jusqu’à la mort. Il n’y a en ça pas de notion de mariage forcé, et les relations se font et se défont plus naturellement.
L’aspect financier n’intervient pas et contrairement aux autres minorités (la plupart des chinois sont Han), il n’y a pas d’argent à donner à la famille de la femme (comme j’en parlais dans les tracas des jeunes chinois). C’est un gage d’égalité en terme d’amour, et signifie que l’amour prédomine par-dessus tout : lorsque le jeune garçon passe à l’âge adulte (13 ans), une cérémonie se tient et durant le rituel, il doit notamment marcher sur de la viande de porc et un bol de riz afin de souligner qu’il ne manquera pas de nourriture à l’avenir (un brin dérangeant pour ce porc et ce riz je dois l’avouer).
Si par la suite la femme n’est pas satisfaite de son mari, qu’il s’est mal conduit (mouhahaha) ou ne respecte pas les règles sociales établies, il lui suffit de rompre ce mariage ce qui ne l’empêche pas de se remarier dans le futur (dans le cas où ils ont des enfants, c’est tout comme nous, beaucoup moins facile).
De ce fait, il n’y a pas de conséquence financière en jeu, les enfants ne sont pas malmenés par ce divorce et la vie familiale continue son train-train habituel.
Les enfants sont totalement conscients de l’identité de leur père, mais n’éprouvent aucun remord à ne pas vivre avec, ayant auprès d’eux leur oncles qui les éduquent en accord avec leurs sœurs.
Il n’y a pas de problèmes de consanguinité puisque les liens de parenté sont suivis (d’ailleurs elles privilégient brassages ethniques ou « bel homme »)
Il aurait été ainsi recensé bien moins de crimes, problèmes sociaux liés au divorce, d’enfants abandonnés, discordes quant aux biens, propriétés et héritages..

Une autre grande différence avec nos sociétés, se trouve dans la place qu’occupent les femmes. Ce sont elles qui gèrent le foyer, les finances, la ferme, les repas, l’éducation, les relations sociales voire politiques. Elles délèguent ensuite certaines tâches à leurs frères et autres membres de la famille qui les soutiennent et les respectent. Presque un paradis pour les féministes ! On en vient à se demander pourquoi la plus grosse partie de notre globe confère la place dominante à l’homme, pourquoi faut-il vivre à deux, avoir 1 père 1 mère pour qu’un enfant soit stable émotionnellement (et par conséquent heureux) …

C’est donc grâce à la solidité et l’efficacité de cette même structure que les Mosuos ont pu sauvegarder leur héritage et leur identité malgré les pressions extérieures.
Lorsque Mao est monté au pouvoir et a tenté d’homogénéiser tout ce qu’il pouvait sur le territoire (Révolution culturelle), il a entre autres tenu à imposer le modèle familial conjugal. Ce système a néanmoins réussi à survivre (persistance, voire reprise a la fin de la Révolution). Malheureusement, avec le monde moderne qui les entoure, ainsi que le manque d’éducation scolaire dont bénéficient les femmes, il se retrouve en danger.
Aujourd’hui la taille des familles se retrouve de plus en plus restreinte, et les hommes grimpent vers une place de plus en plus dominante. Il serait donc important de favoriser l’éducation de ces femmes .. il serait tellement dommage que 3000 ans de culture intelligente ne se retrouve dans quelques années plus que dans les livres d’Histoire, et que les quelques milliers de Mosuos restants pratiquant ce mode de vie se trouvent contraints d’abandonner leur singularité pour devenir… comme tout le monde.

Sources : Discovering the Mysterious oriental Kingdom of female, par Liu Xue Chao, 2006. Après avoir vécu 20 ans auprès des Mosuos.

<– Retour à la page principale

2 commentaires sur “Mosuos – Les femmes ne vivent pas avec leurs maris

  1. Bonjour Alice
    C est dimitri, tu m as remplacé en février l année dernière
    Je te contacte ici car je vois que sur les autres reseaux ce n est pas possible.
    Pour ma comptabilité j ai besoin de ton numéro siret ainsi que de ton adresse !
    Tu peux m envoyer un mail à l’adresse suivante :
    dimitrirousseau@me.com

    Bisous et bon voyage

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s