J’ai eu une révélation !

Chine 2017.

Mon acolyte de stage m’avait parlé de Wang Bo Yi (mon tuteur de stage de dernière minute), car il avait été fasciné par son Qi Gong.
Je n’ai jamais vraiment su ce que c’était, c’est un nom qu’on entend un peu partout sans vraiment savoir de quoi il s’agit j’ai l’impression. Personnellement je pensais que c’était un synonyme de Kungfu (arts martiaux), quelque chose du genre.

Wang Bo Yi m’a expliqué que les pratiquants pouvaient émettre de l’énergie (le Qi) et la transmettre notamment par les mains, régulant pas mal de blocage de flux ou autre, ce qui m’a pas mal fait penser au Magnétisme chez nous, qui fait pas mal de sceptiques néanmoins.

Hyper intéressée, j’en demande plus (car comme je l’ai évoqué, j’ai connu quelqu’un qui avait ce don et qui me l’a fait ressentir), et que comme il dit, c’est le top pour rehausser son Yang, se sentir en forme, et déblayer son stress.

Et c’est là que Wang Bo Yi me parle de Méditation, car selon lui, appellations différentes pour de mêmes principes. Et la méditation, j’en connais une qui m’a particulièrement transcendée : la Méditation autogène ou Training autogene de Schutz (RIP Maeva, une de mes premières cobayes).

Lors de notre dernière année de kiné, on avait eu un TP relaxation (où je comptais aller y dormir soyons honnêtes). Quelle ne fut pas ma surprise lorsque les yeux fermés, et me concentrant sur ma main qui se devait de peser de plus en plus lourd (c’était une des consignes clefs), je me suis mise à ressentir des fourmillements dans le bout des doigts.
*Est ce que c’est parce que je ne bouge plus depuis un moment?*
*Pas tellement, car ça ne m’a jamais fait ça lorsque je tente de dormir le soir, ou le matin au réveil* (on exclut le cas où un membre est comprimé et que le sang ne passe plus).
Mme Bonaïti prenait bien soin de nous réveiller à chaque étape, afin d’une part de nous éviter l’endormissement mais afin d’autre part de nous demander à chacun ce qu’on avait ressenti.

Je me souviens très bien des 3 étapes, et des 3 choses que j’ai ressenti à ce cours-là : des fourmillements, puis des sensations de courants froids internes, puis enfin, de la chaleur (et de la vraie). Soudain très intriguée, j’avais posé beaucoup de questions. Je n’étais pas la seule à avoir ressenti ça mais par contre je paraissais ressentir les choses plus vite et plus intensément. « Est-ce que la chaleur que j’ai ressenti a été objectivement mesurée ou est-ce que c’est seulement une impression? » « Ca a été mesuré » m’avait-elle répondu avec un sourire.
Et plus on s’entrainerait, plus on atteindrait cet état rapidement, et intensément.
J’ai à ce moment-là enfin compris ces gens mystiques qui les mains croisés et le visage serein, paraissaient entrer dans un autre monde.

Ce soir-là, à l’hôpital traditionnel de Xian, j’ai fait essayer à mon acolyte de stage afin de voir s’il ressentirait ces effets (en chinois j’étais un peu moins loquace sur certains termes mais ça valait le coup de tenter).  Après les débuts de fourmillements, il s’est endormi dans un sommeil suffisamment profond pour faire un rêve (la séance a duré 5 min max, dont j’estime à 2 min le temps où il s’est endormi). Il m’a dit avoir ressenti un bien être suffisamment profond pour s’endormir paisiblement. Que c’était super agréable, qu’il se sentait reposé.

Ce même soir, avant de m’endormir j’ai décidé de recommencer à m’entraîner et mes mains et mes pieds ont fourmillé en moins de 20 sec ! J’ai ressenti le vent froid qui m’a parcouru certains endroits, mais le chaud se faisait désirer. A la moindre baisse de concentration je reperdais la sensation de chaud (c’est assez éprouvant cette histoire), mais alors au moment où je me suis concentrée sur mon ventre et qu’il a commencé à se serrer et à gargouiller, je me suis levée en pleine nuit pour appeler ma mère et lui raconter ce nouvel émerveillement de ma vie (le décalage horaire permettant ce genre de liberté).
Par la simple force mentale il serait donc possible d’aller titiller jusqu’à nos organes involontaires (estomac, coeur, utérus*…), que diantre !!

C’était ces mêmes picotements que j’ai ressenti lorsque Sofia, en plaquant ses doigts contre mes plantes de pied m’avait provoqué une remontée de fourmillements en une fraction de seconde.

Incroyable. Le monde ne serait pas si cartésien que ça, et la vie plus spirituelle que je le pensais?

Mise à jour avril 2020 : et oui le cœur peut se ralentir par le pouvoir de l’intention, et l’utérus nous permettre de gérer notre flux menstruel –> le Flux instinctif Libre !!
J’en parle dans cette vidéo, et je propose une session gratuite de conseils durant le confinement 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s