Air, Ciel, Terre

Petite dédicace à mes 3 petits chatons de Montpellier que j’avais baptisé selon les éléments de la vie (Terre, bébé d’amour si tu m’entends …) !

Qu’en est-il de la qualité de ces 3 éléments ici ?
Bon je ne vais pas vous cacher que depuis que j’ai quitté la Mongolie intérieure, je me sens un peu attaquée par ce ciel gris et ce voile pesant et humide.
J’habite dans le quartier le plus bouché de Xian (le croisement où se situe l’hôpital faisant partie des deux croisements à éviter en heures de pointe, pour les parisiens, pensez au rond point des champs Elysées) et immanquablement, je suis en plein dans le pic de pollution.
Comme je vous avais indiqué, mon climatomètre cutané indique une qualité d’air quand même supérieure à celle de Pékin, mais bon, il faut avouer qu’il est difficile de battre certains records. Je passe plus de temps à nettoyer ma brosse à cheveux de la poussière qui s’y agrippe qu’à brosser mes cheveux pour vous dire, et je n’ai pas vu la véritable couleur du ciel jusqu’à présent tellement il fait gris (genre gris pollué et pluvieux).

On pense souvent à cette pollution-là après avoir entendu les médias occidentaux (faussement désolés de cette catastrophe planétaire causé par un pays bien trop émergent), du coup rien de très surprenant jusque-là.
On parle rarement des autres types de pollution, à commencer par l’usage du plastique. On en trouve dans tous les coins de rue et même si on peut discuter du plastique biodégradable de chez nous, il faut dire qu’on en voit même pas la couleur ici et qu’aucune réglementation ne dissuade son utilisation que ce soit dans les grands ou petits commerces.
J’irais même jusqu’à dire qu’elle est complètement banalisée et promue : hier soir, je décidai de dîner directement au réfectoire de l’hôpital après ma journée de stage afin d’éviter la pluie et je me suis vue donné un sac plastique à la place d’un bol pour contenir ma nourriture (total mélange de 4-5 plats de légumes au wok).
Demander un bol étant perçu comme un chichi, je me suis résolue à m’attabler aux côtés d’autres mangeurs de sacs plastiques. En fait, c’est totalement normal de manger dans un sac plastique. Après mure réflexion, j’en ai conclu que non seulement cela leur permettait d’éviter d’avoir à faire la vaisselle, mais en plus, ça permettait aux suspicieux de l’hygiène des plateaux repas de manger en meilleure conscience (on nous en distribue à midi SI on demande à manger sur place auquel cas on a droit aux sacs plastiques).
Il reste toutefois discutable de manger dans un sac plastique surchauffé par les aliments ou dans un plateau dont l’hygiène serait douteuse…
Menfin soit. Sauf qu’aujourd’hui, j’aperçois un patient à qui on n’avait pas mis une sonde urinaire mais un sac plastique ficelé à son fidèle déversoire naturel…
Ca évite effectivement d’intuber le patient, mais qu’en même, il existe des pistolets urinaires o.O

Puis il y a bien entendu la pollution par les produits chimiques, qui sont complètement banalisés eux aussi. A côté de votre liquide vaisselle se trouve un liquide légumes : on nettoie les fruits et les légumes pollués afin d’éliminer les pesticides et nuisibles (si toutefois c’est possible).
Je ne connais personne qui m’ait encore parlé de bio ou qui fasse ses achats de cette façon.

Concernant les oeufs, aucun repère pour savoir comment ils ont été élevés (bien sur il y a ceux élevés en plein air à la montagne, mais je veux dire qu’il n’existe pas de consensus sur la nomenclature en grande surface).
Concernant la viande, je n’ai pas rencontré personne qui m’ait dit ne pas manger de viande (surtout pas en Mongolie intérieure) ni ne pas manger de gluten (surtout pas à Xian). On m’a même demandé pourquoi être végétarien, c’est mauvais pour la santé. Et comment il était possible d’être intolérant au blé (gluten), jamais entendu parlé ! Du coup, il y a de la viande à toutes les sauces sous toutes les formes et à tous les étals : il doit exister une sorte de terre magique où tous ces animaux sont élevés intensivement, car ils doivent bien être abattus quelque part…

Après, la nourriture est méga-variée, supra-relevée, extra-bonne, et je savoure chacun des plats que je mange malgré tout ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s