City of Light of a Ghost City (Ordos)

Quelle ville! Je ne m’attendais vraiment pas à ça.
En parcourant les rues, on se rend compte qu’il y a quelque chose de différent.
D’ailleurs je n’ai trouvé aucune auberge de jeunesse en parcourant le net. « Normal, c’est une ville de riches Ordos » m’avait-on dit à Datong.
Maintenue par mon épaisse ceinture dans la voiture 9 places de mon acolyte, je remarque que tout est propre, tout est calme, et toutes les voitures sont grosses et modernes.
La ville est immense, les routes sont immenses (j’ai compté 5 voies aller et 5 voies retour ce qui donne des routes d’une largeur de 10 voies, vous additionnez le versant perpendiculaire, c’est assez spectaculaire), les jardins sont immenses, les places sont immenses, bref c’est une ville qui joue totalement sur la démesure. Le maire n’y est pas allée de main morte ces 20 dernières années, et a transformé un immense champ désertique en une nouvelle cité, qui n’attend plus que d’être habitée. Tous les moyens sont bons puisqu’il a de l’argent et de l’espace : la meilleure université de la région et le meilleur hôpital ont été déplacés ici, les meilleurs logements et les plus luxueux hôtels ont été construits ici, de gros jeux de fontaines musicales et de lumières ont été instaurés afin d’attirer le maximum de résidents, et de touristes (les chinois adorent les jeux de lumières, moi la première).
Je pense n’avoir jamais vu de place aussi gigantesque que celle dédiée à Genghis Khan, face aux bâtiments administratifs des hauts fonctionnaires (environ 1km de long). Le paradoxe de la Mongolie intérieure c’est qu’il reste une majorité de Han décimés par les Mongols de l’époque, mais ces derniers continuent à construire des effigies mongoles partout.
Le respect et la fascination envers GK (nom intime de Genghis Khan désormais attention accrochez vous bien) semble prévaloir sur le fait que GK en a bien assassiné une assemblée (on me dit l’équivalent de la moitié de l’Europe).
C’est donc sur cette place que m’amène l’ami de ma mère, où en levant la tête vers le ciel, je peux admirer les groupes de statues représentant les étapes de sa vie : à sa naissance, en pleine gloire, puis accompagné de ses plus fidèles conseillers, récupérés de toutes part puisque d’origines étrangères. On dit que celui se situant à sa droite a exercé une influence importante sur ses actes en lui sommant de ne plus assassiner les peuples conquis et de les garder auprès de soi à la place.
L’atmosphère que dégageait cette place était particulièrement prenante, car entre l’immense espace où dominaient ces gigantesques statues toutes plus imposantes les unes que les autres et le superbe coucher du soleil, on entrait très facilement dans les scènes représentées, à s’y croire pratiquement!
D’après cet ami, à l’époque personne ne faisait le poids face aux mongols. Ils étaient physiquement robustes (le climat froid, l’alimentation carnassienne, l’alcool fort), belliqueux, solidaires, écuyers et nomades (conquête rapide). On explique ainsi les limites qu’ils ont rencontrées : le vietnam (climat trop chaud, maladies…), le japon (traversée par la mer), russie (kiffkiff robustes : seraient devenus bons amis ensuite) et Europe de l’ouest (par manque de personnels, étant tous dispersés à la bataille, on dit qu’ils n’auraient eu aucune chance).
Ca a à la fois quelque chose de fascinant, mais également quelque chose d’effrayant.
En soi, sur une planète idéale, elle serait à partager. Mais quand je vois ce qu’il se passe en pratique, je me dis qu’on a tous ça en nous être humains, je n’aimerais vraiment pas me voir devenir cette personne ayant soif du pouvoir. Parce qu’au fond, on en est sans doute tous capables et ça vient plus vite qu’on ne le pense …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s