Histoire de famille

Dimanche 10 septembre,
Je rencontrais toute la famille dans un restaurant de Hohhot (capitale de Mongolie intérieure), célèbre pour son « poisson puant » (à la lumière des stinky tofus ou tofus puants si la chance vous a été donné d’en goûter).
Et bien c’était très bon, avec un gout rappelant : le fromage !
Mon frère est passé l’année dernière les rencontrer, et chose qu’on me dit très rarement : nous nous ressemblons !! On aurait adopté un air et des mimiques d’étranger …
Bien entendu, comme ils me trouvaient trop maigre, il fallait me faire manger. A l’heure qu’il est j’en ai encore le ventre retourné.. ! Mouton en carcasse, mouton en brochette, mouton en fondue chinoise (hotpot), j’ai mangé du mouton à toutes les sauces, d’ailleurs à l’heure qu’il est je dois très certainement sentir le mouton.
Après les fameux moments gênants de famille où je tente de refuser l’amas d’argent qu’ils veulent me reverser, nous avons pu discuter, c’était extra. A la fin du repas, j’ai discuté avec la soeur de ma grand mère, afin qu’on se mette d’accord : je viens pour les voir et ça me fait suffisamment plaisir, recevoir autant d’argent me met vraiment dans l’embarras.. Et elle a accepté de ne plus faire dans le conventionnel avec moi à l’avenir !

La famille directe de mon père est perçue comme une famille de Héros ici. A l’époque, personne ne sortait de Hohhot (même aujourd’hui d’ailleurs c’est encore très rare), encore moins pour aller en France ou encore aux Etats Unis. A l’époque où leurs copains sortaient jouer, mon père et son frère étaient souvent seuls à la maison et révisaient. Je pense qu’il y a beaucoup de choses qui ont joué dans tout ça, et que tout comme Gengis Khan, leurs faiblesses ont fait leur force : quand Mao est monté au pouvoir et a décidé de lancer la Révolution Culturelle (1966-1976), les intellectuels ont été les premières victimes (j’en reparlerais plus tard). Je ne le savais pas, mais mon grand père faisait partie des intellectuels les plus haut placés, puisqu’il était le 1e traducteur officiel (mongol-chinois) du politicien Bu He.
Déchu de ses fonctions, il a été envoyé à la campagne travailler dans les champs, il a du porter l’étiquette d’anti-communiste pendant tout ce temps (car en opposition avec le système et balancé par quelqu’un de l’entourage).
Ma grand mère s’est retrouvée non seulement toute seule à élever ses 3 enfants, mais s’est vue privée de beaucoup de droits comme les tickets de retrait des matières premières pour vivre. C’est en partie grâce aux relations qu’elle entretenait avec son bon coeur qu’elle a réussi à contourner certaines interdictions et à se faire aider de temps à autre.
Mon grand père n’a jamais lâché l’éducation de ses enfants, et les a poussé à continuer leurs études, coûte que coûte, tandis qu’eux avaient d’autant plus conscience qu’il fallait se battre pour survivre.

1977. L’année la plus dure de toute l’histoire post-dynastique de Chine avec ses 4% de réussite au Baccalauréat (dernière dynastie : Qing). Et c’est cette même année où mon père doit le passer. A l’époque, rencontrer quelqu’un de grade universitaire c’était « un truc de ouf » me racontent mes parents. Après avoir intégré la meilleure université de Chine à Pékin, papa a participé à un examen national encore plus sélectif (moins de 1% de réussite), qui n’a gardé qu’un groupe de scientifiques de sa spécialité qui pourraient partir pour la première fois finir leurs études en France (l’objectif ne se leurront pas, étant qu’ils reviennent au pays plus tard).

Et c’est ainsi qu’en 1982, une centaine de miraculés arrivent en France sous le président de l’époque (Deng Xiao Ping, grand ami de la France), formant un réseau d’amis sur place, dont une grande partie est désormais retournée en Chine dans de meilleures conditions professionnelles (comme l’avait prévu le gouvernement de l’époque … !)
C’est ce même type de réseau d’amis qu’on retrouve dans nombre de familles chinoises désormais, et qui sont assez sévères dans l’éducation de leurs propres enfants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s