Rencontre d’un Béninois en Chine

Alors tout d’abord c’était un trajet Air France avec une équipe comme je n’en ai jamais vu! A commencer par la vidéo de présentation qui fait sourire pcq vous l’aurez peut être remarqué, personne ne fait bien attention à la pauvre hôtesse qui se plie en 4 avec de grands gestes explicatifs… il en va quand même de notre survie je veux dire si un jour le truc de l’escalier gonflable venait à se dresser devant nous ou qu’on ait à faire du saut à parachute … Ils ont donc décidé de recruter 4 hôtesses censées représenter je suppose les couleurs (et les goûts) du globe : une asiatique, une blonde, une brune, et une afro. Elles y ont été priées de se mettre en scène pour attirer au max notre attention ceintures et ballonnets à la main, sourire enchanteurs aux lèvres… Ce qui a bien amusé mon voisin et moi.

Il venait de Lyon, était né au Bénin, vivait en Chine depuis 7 ans (à ses 20 ans) et parlait fichtrement bien « pour un noir » (c’est la remarque qu’on lui fait souvent, à croire qu’il est plus difficile de parler chinois quand on est noir que blanc xD). Et oui il s’en ait pris des remarques le pauvre Bénin qui parlait bien la langue,  « mais pourquoi t’es noir comme ça, tu ne t’es pas lavé? » ou après avoir frotté sa peau « mais t’es vraiment noir?? » (Hawkins A, si tu me lis!!!!) Je lui ai demandé s’il sentait du racisme, il m’a répondu qu’il appellerait plus ça de l’ignorance, ça passe quand même mieux dit comme ça. Il m’a aussi avoué que c’était pas si facile de tisser de réels liens avec les chinois passé cette première phase d’engouement, parce que le fossé culturel est bien trop énorme (tu m’étonnes).

Ce qui est cool, c’est qu’il connaissait plein de tips, et qu’en descendant de l’avion j’ai direct téléchargé son appli pour trouver des logements courtes durées, version Airbnb chinois (mayi duanzu, Héming si tu me lis).
En fait il y a des applis qui remplacent toutes nos applis : ça va de Facebook, à google, google maps, airbnb, uber… Et par conséquent, pour répondre à vos questions, non ça ne leur vient pas tellement à l’esprit de vouloir à tout prix contourner le système pour y avoir accès parce qu’ils n’en ont pas besoin, ils ont tout ce qu’il leur faut (on va dire). Du coup ce sont essentiellement les étrangers qui le font, et je suppose que c’est quand même moins menaçant pour le gouvernement qu’un chinois du pays.
En parlant d’étranger, en chinois ça se dit littéralement « personne extérieure au pays », ce qui est nettement plus neutre que le Stranger des pays occidentaux (réflexion très profonde vers 3h du matin, après m’être tournée et retournée comme un pancake démoli sur mon siège non accolé à la fenêtre, comme je l’avais demandé).

Parce que oui j’avais mis une alarme 24H avant le décollage afin de choisir la parfaite place : soit collée à la fenêtre pour pouvoir dormir comme un loir sans sursauter dès que ma tête tombe sur mon voisin, soit collée au couloir afin de pouvoir aller aux toilettes sans réveiller 3 fois mon voisin. Après avoir pesé le pour et le contre j’avais choisi la fenêtre pcq c’était un vol de nuit et que j’aurais pu passer une belle nuit sous les étoiles eurasiennes. Bon… ce qu’il s’est passé, c’est que je n’ai eu ni la fenêtre ni le couloir, je me suis retrouvée dans la grosse rangée du milieu coincée entre 3 mecs. WHY.
Je m’y suis résolue, mais par curiosité j’ai demandé pourquoi (gentiment bien sûr). Quelle agréable surprise que de voir l’hôtesse me répondre avec énormément de compassion que ca pouvait arriver et qu’elle allait appeler le manager, de voir le manager arriver pour me dire qu’il allait m’expliquer après le décollage ET de le voir venir après le décollage, plein d’attentions, la main au cœur.
Ils se seraient rendus compte que certaines personnes étaient prêtes à payer pour avoir certaines places et que se faisant -marketing oblige- les font passer en priorité.

Sauf que ça pourrait être bien qu’on puisse être avertis dans ces cas là et qu’on puisse éventuellement re-réserver (ou juste se faire une raison et apporter son coussin gonflable et son bavoir par exemple… non ça je ne l’ai pas dit).
Il a finalement réfléchi et m’a dit qu’effectivement c’était normalement le cas et que du coup j’avais du faire une validation incomplète.
En tout cas, impressionnant, la remarque a été prise en note et il a tout fait pour ne pas me réveiller et déposer mon repas avec l’aide de mes voisins lorsque j’incarnais La belle au bois dormant sur mon siège (au moins). Et enfin, ce fut la cerise sur le gâteau quand son collègue nous a récupéré les plateaux en un fou rire parce que mon voisin avait pris son temps pour manger et que les restaurateurs devaient être ravis avec lui à la fermeture (il en a rigolé plusieurs minutes)!
Une « équipe du bonheur» comme je leur ai dis, c’est assez exclusif! L’aventure commence bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s