Chap 1 – Comprendre le chinois une question de survie

Après une arrivée rocambolesque à Pékin suite à une série de quiproquos de famille (cote Fang donc), je peux enfin profiter de quelques moments privilégiés avec eux, je leur communique mon programme du lendemain, auquel mon grand père se propose de m’accompagner et je me couche comme les autres vers 21h30 (équivalent de 15h30 : je me suis réveillée à jamais à 2h, sans surprise).
C’est ainsi que les poches remplies de RMB (synonyme de yuan la devise chinoise), je me dirige vers China Construction Bank pour y ouvrir mon premier compte chinois (étape très importante puisque pour effectuer certains paiements on me demande de valider le fameux code reçu par sms, sur le numéro que j’ai suspendu.. ). Et puis magique mais véridique, il n’y pas de frais de gestion, ni de carte bleue et ils me font grâce des frais de dossier!

Le forfait téléphonique
La jeune femme qui s’est occupée de moi ne savait pas parler anglais. Et je ne pensais pas que cela me serait utile à vrai dire. Force fut de constater que si.
Mon grand père penchait sur la formule à 50yuan (6,5e) avec 500Mo pour le mois rechargeable, tandis que je penchais pour celle à 198yuan (25e) avec 15Go… Afin de faire le dossier, elle me prend mon passeport et m’explique un truc que je ne comprends pas à cause du nombre de termes spécifiques et techniques employés. En général dans ces moments là, après plusieurs échecs de compréhension je fais parfois semblant de comprendre au risque de passer pour une attardée.. mais prise d’instinct je lui demande de me rexpliquer en anglais. Elle esquisse un sourire gêné, ce n’est pas dans ses cordes. Un collègue m’explique qu’il faudra couper la SIM avant de partir. OK. Et il se passe quoi sinon? Elle me dit que mon passeport sera blacklisté. Compris … j’appellerais pour la couper sans faute..
Elle tapote sur son clavier, me fait signer, me prend en photo (j’ai l’impression d’ouvrir un compte bancaire) quand soudain j’entends la conversation d’une occidentale en entretien à côté de moi qui bloque sur un détail. Ce détail m’intéresse, j’écoute, et j’apprends qu’il faut être présent à Pékin avec son passeport pour couper cette ligne auquel cas vous ne prenez pas l’avion et vous ne rentrez pas chez vous.
J’arrête net mon interlocutrice et lui demande de confirmer cette information d’une importance capitale. Légèrement agacée, elle me répond, bah oui c’est ce qu’on vous a dit tout à l’heure.

Je peux vous dire qu’on a toutes les deux changé vers le forfait à 50yuan et il s’en ait fallut de peu !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s