Partager mon périple avec vous

Placeholder Image

Voici le lieu-dit traçant la survie de votre kiné inassouvie, dans ce présent inachevé au futur incertain (ça fait très poème chinois tiens je suis fière de moi).
Ainsi, me voilà partie pour une quête d’essence dans ce grand pays, pays de sang 🙂

Le programme !

1. Région autonome de Mongolie intérieure – 2 semaines (WE de visite familiale, puis tourisme)
2. Province du Shaanxi, à Xian (stage volontaire d’acupuncture) – 6 semaines
3. Province du Yunnan (tourisme) – 3 semaines

6-8 sept : Pékin chez mon oncle, ma tante, mon ptit couz (celui qui s’est brossé les dents avec la pommade d’Arnican forcé par la douce mère qui ne savait pas lire un mot de la notice en français), où mes gpettos Fang babysittent le petit, plus si petit.
9-11 sept : Hohhot, capitale de la Mongolie intérieure (préfecture autonome), là où une tête est née (Monsieur Zhang)
11-18 sept : 2 villes de la région au programme, Datong et Ordos où j’irais voir au gré du vent qui me porte : désert (on est proche du célèbre désert de Gobi mais je n’irais pas si loin), steppes, jardin suspendu… Mausolée de Gengis Khan (explications plus loin)
19 sept – 30 oct : Xian, ancienne capitale de Chine, sur laquelle veillent les soldats enterrés (j’ai envie de dire.. les Unsullied …). C’est là que je ferais mon stage chez Dr Su, qui m’accueille avec bienveillance dans l’Hopital de MTC de Xian (SO WELL PLACED, btw).
28 oct : j’accueille un gros, très gros, colis …
30 oct – 10 novembre : transport du colis vers le Yunnan du sud (province accolée à la Birmanie et au Vietnam) et renvoi du colis vers l’expéditeur (mouhahaha).
Au programme, les terrasses de YuanYang obligé, et d’autres surprises éléphantesques…
10-21 novembre : Yunnan nord en prévisions, selon mon état de survie.

Petite anecdote de ma vie

Zhang Cheng Yu c’est mon gpetto mongol qui m’a nommé ainsi (et oui ce n’était pas de la blague quand je disais être mongole (et pas mongolienne…) !
Zhang,  parce qu’il ne connaissait pas son nom de famille d’origine et a décrété qu’il serait ainsi (sources non fiables = ma mémoire), Cheng, parce que Cheng Ji Si Han est mongol (le nom chinois de Gengis Khan), quant à Yu c’est le nom d’un empereur chinois il y a fort bien longtemps, qui contrôlait l’eau… (tiens c’est peut être de là que viennent mes larmes faciles? seul rapport entre mon corps et l’eau à vrai dire).
Et comme le stage ne se situe pas loin de la Mongolie intérieure (pas loin en Chine, on s’entend), j’ai décidé – sur conseils appuyés de grand frère – de contacter les racines de mon père, famille que je n’ai encore jamais eu l’occasion de rencontrer.

Si vous avez des questions, c’est maintenant ou jamais …

Par exemple « Vas-tu devenir asthmatique à cause de la pollution? Vas-tu manger du chat maintenant que tu en as un? Vas-tu pouvoir me piquer à ton retour?
Ne savent-ils toujours pas à quoi sert un déo ou un tampon ?
Le bio, les écovillages, la permaculture, ça n’existe pas dans un pays aussi pollué… si? » (Et si !!)

Je vous fais des bisous en attendant les jours/nuits où je serais d’humeur à paraître pour vous faire profiter de mes rires ou de mes larmes,
Avec mes étreintes les plus écervelées, AZ,
Ou Cheng Yu, Last of my name, pour les lecteurs les plus actifs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s